RECHERCHE / PUBLICATIONS

« Camérer (Fernand Deligny) et la clôture de la représentation » in La Prise au départ du cinéma

Si la prise se dit au pluriel­ de ­ses vues qu’elle met techniquement en série, elle est aussi un geste imparfait à mettre au pluriel­ de­ ses prises répétées. D’une réalité technique à la force d’un concept, cet ouvrage explore la dimension expérimentale de la prise, ni seulement ­de ­vues ni ­de son, mais­ d’abord cinématographique, parce qu’elle est pensée au cœur ­de ­ses divers dispositifs, institutionnel, technique et psychique. ­À travers différentes études de cas et sous le prisme d’approches ­génétique et historique, politique et éthique, esthétique et poétique, les textes rassemblés ici explorent tous les états du processus créatif cinématographique dans ses prises multiples, directes et filmiques. Si la prise se dit au pluriel­ de ­ses vues qu’elle met techniquement en série, elle est aussi un geste imparfait à mettre au pluriel­ de­ ses prises répétées. D’une réalité technique à la force d’un concept, cet ouvrage explore la dimension expérimentale de la prise, ni seulement ­de ­vues ni ­de son, mais­ d’abord cinématographique, parce qu’elle est pensée au cœur ­de ­ses divers dispositifs, institutionnel, technique et psychique. ­À travers différentes études de cas et sous le prisme d’approches ­génétique et historique, politique et éthique, esthétique et poétique, les textes rassemblés ici explorent tous les états du processus créatif cinématographique dans ses prises multiples, directes et filmiques.

La Prise au départ du cinéma


 « The Admonitor and the Place of Film » in Art-historical Moments in Cinema

Given the abundance of previous publi-cations focused on the intersections between cinema and the history of art, it is worth stating at the outset that the originality of this project lies in its capacity to analyse the medium of film, and particularly fiction film — from Peter Greenaway to Michelangelo Antonioni, Brian De Palma, Chris Marker and Alex Garland — as an instru-ment rather than as an object of (art)history. Above all else, this implies becoming aware not so much of the presence of artworks and their significance with respect to the related events, but of the ways in which the fiction itself, through certain mo-tifs (windows, chairs, serpentine lines), visual or optical qualities (contrast of black and white, transparency) or even symbolic gestures (signing, designating or combining) evolves into a figura-tion of the history of art. Where in the film do these art-historical moments arise and what pro-vokes them? How do these moments contribute to history as a discipline? In what ways does the film reinvent the theory or history of art? The authors of this volume have attempted to answer to such intriguing questions in diverse ways, involving the various ideas of Leon Battista Alberti, Wil-liam Hogarth, Aloïs Riegl, Michel Carrouges, or Rosalind Krauss.

http://www.aracneeditrice.it/index.php/pubblicazione.html?item=9788825536997


Un “problème Deligny” posé au cinéma

Communication du 24 octobre 2019, dans le cadre du colloque « II encontro internacional FERNAND DELIGNY : gestos poéticos e práticas políticas transversaisé » Rio de Janeiro, Octobre 2019

DELIGNY FOLDER EXTERIOR - copie


Camérer (Fernand Deligny) et la clôture de la représentation

Communication du 16 avril 2019, dans le cadre du colloque « La Prise: poétique et archéologie d’un geste de cinéma » Centre d’Études et de Recherches Interdisciplinaires en Lettres Arts Cinéma (Cérilac)

2019_A2 LA PRISE - copie 2


Level Five (Chris Marker, 1996) : l’admoniteur et le site du film

Communication du 9 décembre 2017, dans le cadre de la journée d’étude « Moments d’histoire de l’art au cinéma »

Capture-Moments-dhis-art-ciné-site


Retour sur Le Moindre geste 

Communication du 19 juin 2017, dans le cadre de la journée d’étude « Une pièce à nous »

Une-pièce-à-nous-Affiche-et-programme-pdf


L’homme à la caméra. Régime performatif de l’image

Conférence donnée dans le cadre du festival Vision’R 2011

Le 14 mai 2011 au Centre Mercoeur (Paris)


Les variables indépendantes de l’image

wooster_1

Communication du 20 décembre 2013, dans le cadre du colloque international « Cinéma au théâtre : aires culturelles anglophones et francophones »

Colloque organisé par :
Christine Kiehl, Martin Barnier, PASSAGES XX-XXI,
Université Lumière-Lyon 2
Agathe Torti-Alcayaga, CRIDAF/Pléiade, Université Paris 13

Partenaires

Service Culturel/Université Lumière-Lyon 2
Musée des Moulages/Université Lumière-Lyon 2
NYUP/New York University in Paris
RADAC /Recherche sur les Arts dramatiques anglophones contemporains
CEMRA/Centre d’études sur les modes de la représentation anglophone, Université Stendhal-Grenoble 3
Mouvement/ http://www.mouvement.net